Tu rêves d'être Indiana Jones ?



En regardant la date du jour, je me suis demandée s'il y avait une limite pour souhaiter les vœux de la nouvelle année. Est-ce qu'il y a un moment où ça devient périmé ? Est-ce que dépasser la mi-janvier c'est trop tard, chacun.e étant déjà reparti.e au grand galop, dans la cavalcade de sa vie ? Voilà une question existentielle de prime importance.

Nan j'déconne. On s'en fiche des traditions, non ?


Je te souhaite donc, en cette fin du mois de Janvier, une année 2021 pleine d'allants, d'élans, d'allégresse et de nouvelles graines !


Et tout ça, même si le monde part en cacahuètes, à vitesse grand V.


Tout s'accélère, ce n'est pas nouveau, ça fait longtemps qu'on le voit, qu'on le dit :c'est la course. (Et j'ai la désagréable sensation qu'on est en train de franchir un cap, en terme d'accélération du bordel ambiant....)


Tout s'accélère et pourtant, il y a toujours en trame de fond, le sentiment de ne jamais avoir assez de temps.

Ce manque de temps est l'argument qui revient le plus souvent en réponse à la question « qu'est-ce qui vous empêche de recevoir un massage ? » (avec son indissociable binôme : l'argent).


On a tous et toutes nos raisons, de ne pas prendre le temps.

Je fais aussi partie du jeu, et cela m'arrive encore bien des fois de ne pas prendre le temps de : bien me faire à manger, de prendre soin de moi, d'appeler cette personne pour prendre des nouvelles, de pratiquer cette activité physique qui pourtant me donne plein d'énergie, d'aller voir la mer, d'écrire cette newsletter, etc. La liste est longue et tu dois la connaître aussi, non ?!


Le fait est qu'avec l'âge, je me connais de mieux en mieux.

J'arrive plus rapidement à identifier pourquoi je ne prends pas ce temps là, et surtout : ce qui se cache derrière ce perpétuel « manque de temps ».

Certaines questions m'aident pour aller regarder ça :

  • « Qu'est-ce qui se passe si je prends le temps de ... ? »

  • « Qu'est-ce que je gagne à ne pas ... ? » A la place de " ... " tu peux mettre « me faire masser » par exemple !

Si je réponds à ces questions le plus honnêtement, si je les déroule et me les repose en boucle, jusqu'à épuisement des réponses, généralement je trouve cachées sous le tapis, tout un tas de projections, de croyances, de peurs sur ce-qui-pourrait-se-passer-si-je-prenais-le-temps-de-faire-ce-fameux-truc.


Et la croyance qui revient le plus souvent c'est : si je prends le temps de ralentir, c'est la porte ouverte aux remises en questions et donc, ça va être le chaos dans ma vie !


Comme si j'anticipais l'inconfort que je pourrais ressentir en allant à ma rencontre, en prenant le temps d'aller voir de plus près quels sont mes désirs, mes envies, mes rêves, tout ce qui est de l'ordre de mon intimité : mon monde intérieur.


Tu vas sans doute te dire que c'est complètement contre-intuitif de présenter ça de cette manière.

Ben oui, explorer ses désirs, ses envies et ses rêves ce devrait être agréable, et pas inconfortable diantre !


Sauf que... quand ça fait longtemps que la situation est installée, quand ça fait longtemps que tu n'as pas pris le temps de te rapprocher de toi-même, et bien le retour vers toi risque de frotter un peu...

Et oui, plus tu t'es éloigné.e du mouvement de ta vie, plus tu t'es cristallisé.e dans une certaine posture. Comme un coquillage qui n'aurait pas bougé pendant des années et se serait fossilisé.

Ça peut ne pas être agréable d'en prendre conscience. Ça peut être déroutant, flippant, chaotique, frustrant, bref : inconfortable.


Ce chemin vers toi-même, il demande de prendre le temps. Imagine un archéologue face à ce coquillage : il n'ira pas le rencontrer à grands coups de marteau-piqueur ! C'est un jeu de patience, de douceur et de délicatesse, sinon le coquillage risque bel et bien de se briser... Mais c'est aussi un jeu d'aventures ! Tu peux être l'Indiana Jones et les aventuriers de ton toi perdu ! Et découvrir que ce chemin peut être surprenant, curieux, jouissif, beau, tendre, émouvant, exaltant et joyeux !


Prendre la décision de se faire masser, c'est faire le choix de la lenteur, pour commencer cette rencontre avec soi. C'est accepter de se confronter au ralentissement de son propre fonctionnement.

Le temps du massage est un temps de prise de recul, de décélération, pour redonner la parole à ton corps.

Un temps ou tu peux prendre conscience des tensions installées, des zones qui ont besoin d'être mise en mouvement, des lieux de toi qui appellent à être écoutés. Peut-être que cela demandera du temps. Peut-être que cela demandera d'y revenir plusieurs fois avant de sentir la détente, et de te laisser aller au relâchement. Comme l'archéologue, qui patiemment revient jour après jour dépoussiérer ce coquillage, pour en révéler la beauté !

Si tu sens que c'est le moment pour toi de prendre le chemin du temps, Si tu sens l'envie d'aller écouter ce que ton corps a à te dire, Si tu te sens un peu comme un.e Indiana Jones en quête d'aventures, tu peux me contacter pour prendre un rendez-vous !

0 commentaire

Posts récents

Voir tout